Traduction

English

jeudi 22 décembre 2011

SOS : Aidez les développeurs indépendants

Appel aux fans de GENESIA

Je suis heureux de vous proposer une nouvelle expérience de jeu de stratégie pour iPAD. Je considère que GENESIA n'est pas un « produit » mais une « oeuvre », un jeu créé par un développeur passionné, pour des joueurs passionnés.

GENESIA pour iPAD a reçu de bonnes critiques (8/10 sur gamekult et tbreak par exemple), mais très peu de sites ont pris la peine de le tester. Tout simplement parce qu'il est moins accessible que la majeure partie des « petits » jeux sur l'Apple Store.

GENESIA est un bon jeu, mais c'est un « ovni » méconnu sur l'Apple Store. J'ai travaillé plus de 8 mois à la création de la version iPAD et je n'ai pour l'instant même pas rentabilisé 2 mois de développement. Il est difficile pour un indépendant de continuer à concevoir des jeux originaux dans ces conditions.

Votre participation est IMPORTANTE pour la poursuite des mises à jour gratuites de GENESIA et pour que nous puissions ensemble continuer à développer son univers !

C'est pourquoi j'en appelle à vous, parlez de GENESIA à vos amis, sur vos Blogs, sur votre page Facebook, Tweeter ou sur les Forums. Si vous êtes pigistes ou journalistes, aidez-moi à faire connaitre GENESIA.

Mais j'ai assez pris de votre temps, maintenant c'est à vous de jouer.

jeudi 3 novembre 2011

Longue vie au Roi !

Oyé, oyé braves gens ! En ce jour, j'ai la joie de vous annoncer que la 1ere mise à jour MAJEURE de Genesia iPAD va être soumise sur l'Apple Store la semaine prochaine, si tout se passe comme prévu, elle devrait être disponible en téléchargement entre la 2e et la 3e semaine du mois novembre.

Voici un aperçu du contenu de la mise à jour 1.1.0 :

• Le Roi peut vous rendre visite.
• Le Roi peut exiger un effort de guerre.
• 4 thèmes musicaux annoncent la venue du Roi.
• Ajout de séquences d'aides afin de guider les nouveaux joueurs.
• La gestion des métiers a été entièrement reprogrammée et permet d'attribuer plus précisément les métiers dans vos provinces.
• Menu option & Caractéristiques du monde : la durée maximale d'un tour est passée de 10 minutes à 30 minutes.
• Par souci de cohérence, il faut maintenant toucher le sceau de cire pour fermer un parchemin.
• Les frontières des provinces et les limites du chant des bardes ont une couleur qui est plus visible dans la neige.
• Modification de la couleur de certains textes afin qu'ils s'intègrent mieux au design des parchemins.
• Des roches peuvent apparaitre en petite quantité après l'hiver même s'il n'a pas neigé, mais sans provoquer d'éboulement.
• Correction de fautes d'orthographe (si vous constatez d'autres fautes, contactez-moi svp).

N'hésitez pas à me faire part de vos impressions directement sur le Blog ou par le menu "À propos de GENESIA" du jeu.

N'oubliez pas de voter également sur l'App Store, vos votes sont EXTRÊMEMENT IMPORTANTS pour la poursuite des mises à jour gratuites de Genesia et pour que nous puissions ensemble continuer à développer son univers !

mardi 20 septembre 2011

Nolife : Genesia de l'Amiga à l'iPad

L'interview du créateur de Genesia est disponible sur Nolife Online (la version complète de 30 minutes nécessite un abonnement sur le site de Nolife).

Genesia sur Nolife

Pour tous ceux que le sujet passionne, vous pouvez suivre ce lien vers le forum de discussion du site Nolife : Genesia de l'Amiga à l'iPad


Si je peux me permettre une remarque : "Exellente émission" !

dimanche 7 août 2011

Genesia iPad - english version

THE ULTIMATE IPAD STRATEGY GAME : GENESIA - THE 7 GEMS OF NEORT !

This new version of GENESIA is inspired from the game of the same name I created twenty years ago on Amiga 500. GENESIA, named Ultimate Domain in the USA, is a turn based strategic game that received the « Tilt d’or » in 1993 for the best strategic game facing the challengers of the time such as « Dune 2 » and « Starlord ».

100% REWRITTEN WITH OPTIMIZED TOOLS FOR IPAD 2

GENESIA’s programming has been entirely re-thought and re-written according to Objective C, whilst maintaining the philosophy and original title of the game. 

A « BALLSY » GAME DESIGNED FOR PLAYERS HARD TO PLEASE

GENESIA is not an easy game. Contrary to « Gameplay » where everything is pre-cooked and where your hand is being held to redirect you every two minutes, here there is no tutorial obligating you to do this or that in order to advance.

In GENESIA, there are no mind blowing special effects. I preferred to keep my focus on the deepness and interest of the game.

A hot air balloon in the province of Damora - Spring

AN « OLD FASHIONED » GAME, WITH REAL « TURN BASED » BITS IN THEM !

One year is divided into four seasons and each season corresponds to one round in the game. In the beginning of each round, little time is given to you to elaborate your strategies and distribute your orders, before passing to your opponent’s hand.

You can do what you want at any given moment whenever you feel the need to. Being quick or slow isn’t a problem, at any given moment the situations can permute and a well played hand can change the unravelling of the round. A situation that seems completely hopeless to you can, armed with patience and strategy, turn around to your favor.

Robert BAILEY has a grudge against the Governor

TACTICAL COMBAT, MANAGEMENT, ADVENTURE AND « GEMS » !

GENESIA isn’t a simple race against time. You will always have several ways to do what must be done, and step by step, you will sharpen your tactics. To achieve victory, you will have to develop your economy’s politics and accumulate resources that will enable you to recruit soldiers to find as fast as you can gems of NEORT.

On the other hand, you will have to protect your provinces and consequently establish a defense. You will undergo defeat if all the gems have been collected by one of your opponents or if you have no more provinces under your control. 

GENESIA proposes you 3 different game experiences, the challenges to overcome depend on the provinces' area that you decide to administer :

  • The « brain boggler » mode is available on hostile provinces of 8x8 allotments : this option is reserved for players in search of challenges. The provinces are small, the resources limited and each action must be thoroughly thought through.
  • The « normal » mode is available on provinces of 10x10 allotments : this option offers players well balanced games.
  • The provinces of 12x12 allotments are welcoming. The natural resources are more abundant, and life generally more peaceful.

Emma and Hugh live in a shack

GENESIA « IT’S ALIVE » !

To evolve in GENESIA, you will have to act as harmoniously as possible. Several crafts are at your disposal to build this New World : farmers, lumberjacks, blacksmiths, carpenters, soldiers... But all of this won’t be done easily for other Governors are striving just as you, on other territories. It’s your economy’s development, your military force and technological advancement that will lead you to the term of your engagement.

Each inhabitant of your territory must necessarily own a home.

Your inhabitants morale is their primordial characteristic, it will influence numerous parameters such as : productivity, battle qualities, the wish to found a family, births.

As in every society, your people aspire to happiness and have their own lives. They work, pay taxes, get married, have children, age... and are even subject to diseases.

Once you arrive on GENESIA’s archipelago, you are at the head of a province and of a few inhabitants. They are the first settlers.

  • Flowers favor the presence of pollinating insects, the tree roots stabilize the grounds, and vegetation develops accordingly to the natural environment. 
  • The sea, the rain, the storms, the snow melts, drinking water wells influence the groundwater.
  • The seasons have a direct impact on the exploitation of the natural resources.

A bard is singing legends for his compatriots

GENESIA IS YOUR GAME, FOR A LONG TIME

This new version is the first stone to building an empire that we can create together. It will take time and GENESIA will evolve during the following months. I already have dozens of ideas I would like to incorporate to make GENESIA the most complete, interesting turn based strategic game there is.

IN A NUTSHELL

  • A Strategy and Management turn based game in a living world.
  • Playable, up to three players on the same iPad or against the artificial intelligence.
  • A procedural universe: two rounds never look alike, for hundreds of hours of gaming.
  • A deepness and attention to detail unprecedented on iPad : form armies and conquer foreign provinces : soldiers, bowmen, horsemen, champions, bards, cannoneers and hot air balloon pilots are under your commands. Order the construction of fields, roads, wells, gardens, storage rooms and warehouses, barracks, taverns, stables, workshops, temples... Your architects have the blueprints for dozens of constructions.

A hot air balloon caught in a snowstorm

Soon your turn to play !

Genesia iPad - version française

LE JEU DE STRATÉGIE SUR IPAD A ENFIN UN NOM : GENESIA - LES 7 JOYAUX DE NEORT !

Cette nouvelle version de GENESIA est inspirée du jeu du même nom que j'ai créé, il y a une 20ene d'année sur Amiga 500. GENESIA, nommé Ultimate Domain aux USA, est un jeu de stratégie au tour par tour qui a reçu le « Tilt d’or » en 1993 du meilleur jeu de stratégie face aux challengers de l'époque « Dune 2 et Starlord ».

RÉÉCRIT À 100% AVEC DES OUTILS OPTIMISÉS POUR IPAD 2

La programmation de GENESIA a été entièrement repensée et réécrite en Objective C, mais la philosophie du titre original a été conservée.

UN JEU « COUILLU » CONÇU POUR DES JOUEURS EXIGEANTS

GENESIA n'est pas un jeu facile. Contrairement au « Gameplay » entièrement prémâché des jeux du même genre, où vous êtes tenu par la main et dirigé toutes les 2 minutes, ici il n'y a pas de tutoriel qui vous oblige à faire ceci ou cela pour avancer.

Dans GENESIA, il n'y a pas d'effets qui essaient de vous en mettre plein la vue. J'ai préféré porter une attention particulière à la profondeur et à l'intérêt du jeu.

Une montgolfière dans la province d'Alandis - Printemps

UNE SOUPE « À L'ANCIENNE », AVEC DE VRAIS MORCEAUX DE « TOUR PAR TOUR » DEDANS !

Une année est divisée en 4 saisons et chaque saison correspond à 1 tour de jeu. Au début de chaque tour, vous disposez d'un peu de temps pour élaborer vos stratégies et distribuer vos ordres, avant de passer la main à votre adversaire.

Vous faites ce que vous désirez, au moment où vous en ressentez le besoin. Que vous soyez rapide ou lent, ce n'est pas un problème, à tout moment les situations peuvent s'inverser et un coup bien joué peut modifier le déroulement d'une partie. Une situation qui vous semble perdue peut, avec patience et stratégie, se retourner en votre faveur.

Des colons heureux sur l'archipel de Genesia

DU COMBAT TACTIQUE, DE LA GESTION, DE L'AVENTURE ET DES « JOYAUX » !

GENESIA n'est pas une simple course contre le temps. Vous aurez toujours plusieurs moyens d'arriver à vos fins, et au fur et à mesure, vous affinerez vos tactiques. Pour remporter la victoire, vous devrez développer votre politique économique et amasser des ressources qui vous permettront de recruter des militaires pour retrouver au plus vite les joyaux de NEORT. 

D'autre part, vous devrez protéger vos provinces et donc établir une défense en conséquence. Vous subissez une défaite si tous les joyaux ont été récupérés par l'un de vos adversaires ou si vous n'avez plus de province sous votre contrôle.

GENESIA vous propose 3 expériences de jeu différentes, dont les défis à relever dépendent de la superficie des provinces que vous décidez d'administrer :

  • Le mode « casse-tête » est disponible sur des provinces hostiles de 8x8 parcelles : cette option est réservée aux joueurs à la recherche de défis. Les provinces sont petites, les ressources limitées et chaque action se doit d'être murement réfléchie.
  • Le mode « normal » est accessible grâce aux provinces de 10x10 parcelles : cette option offre aux joueurs des parties équilibrées.
  • Les provinces de 12x12 parcelles sont accueillantes. Les ressources naturelles plus abondantes, la vie y est en général plus paisible.

Amable et Angélique vivent dans une baraque

GENESIA C’EST UN MONDE VIVANT !

Pour évoluer dans GENESIA, vous devrez agir de la façon la plus harmonieuse possible. Plusieurs corps de métier sont à votre disposition pour bâtir ce Nouveau Monde : fermiers, bucherons, forgerons, menuisiers, militaires... Mais tout cela ne se fera pas sans peine, car d'autres Gouverneurs oeuvrent de la même façon que vous sur d'autres territoires. C'est le développement de votre économie, votre force militaire et votre évolution technologique qui vous mèneront au terme de votre engagement.

Chaque habitant de votre territoire doit absolument posséder une habitation.

Le moral est la caractéristique primordiale de vos habitants, il aura une influence sur de nombreux paramètres, comme : la productivité, les qualités guerrières, l'envie de fonder une famille, les naissances.

Comme dans toute société, votre peuple aspire au bonheur et vos habitants ont leur propre vie. Ils travaillent, payent des impôts, se marient, ont des enfants, vieillissent... et sont même sujet à diverses maladies. 

Lorsque vous arrivez sur l'archipel de GENESIA, vous êtes à la tête d'une province et de quelques habitants. Ce sont les premiers colons.

  • Les fleurs favorisent la présence d’insectes pollinisateurs, les arbres stabilisent les sols, la végétation se développe en fonction de l’environnement naturel.
  • La mer, la pluie, les orages, la fonte des neiges, les puits d’eau potable ont une incidence sur les nappes souterraines.
  • Les saisons ont un impact direct sur l’exploitation des ressources naturelles.

Un barde chante des légendes pour ses compatriotes

GENESIA C’EST VOTRE JEU, POUR LONGTEMPS

Cette nouvelle version est la 1re pierre d'un édifice que nous pouvons créer ensemble. Cela prendra du temps et GENESIA va évoluer pendant les prochains mois. J'ai déjà des dizaines d'idées que j'aimerai mettre en pratique pour faire de GENESIA le jeu de stratégie au tour par tour le plus complet et le plus intéressant qu'il soit.

POUR RÉSUMER

  • Un jeu de Gestion & Stratégie au tour par tour dans un monde vivant.
  • Jouable, à 3 joueurs sur un même iPad ou contre l’intelligence artificielle.
  • Un univers procédural : 2 parties ne se ressemblent jamais, pour des centaines d’heures de jeu.
  • Une profondeur et un souci du détail encore inédit sur iPad : formez des armées et partez à la conquête de provinces étrangères : soldats, archers, cavaliers, champions, bardes, canonniers et pilotes de montgolfière sont sous vos ordres. Ordonnez la construction de champs, routes, puits, jardins, réserves et entrepôts, casernes, tavernes, écuries, ateliers, temples... Vos architectes possèdent les plans de dizaines de constructions.

Une montgolfière dans une tempête de neige

C'est bientôt à vous de jouer !

dimanche 1 mai 2011

L'après Genesia

Bonjour à tous, je profite de ce dimanche ensoleillé, pour partager avec vous ce qui fut l'après Genesia.

Laissez-moi une minute pour rassembler mes souvenirs... nous sommes en 1994, les versions Amiga et PC de Genesia viennent d'être éditées. Après quelques semaines de repos, j'ai rapidement ressenti le désir de travailler sur un nouveau projet. 

Le marché du PC familial était en plein essor, c'est donc naturellement que j'ai commencé à travailler sur cette plateforme. Toutefois développer seul n'était plus envisageable et j'ai eu la chance de commencer la création d'un nouveau jeu avec l'aide de Pierre Dabrowsky, un ami de longue date qui a pris en charge une partie de la programmation de ce nouveau projet. 

Nous avons nommé la première maquette « STRAT », un jeu de stratégie en temps réel dans le style « Command & Conquer ». Grâce à cette maquette, nous avons été contactés par la société Atreid Concept (qui est devenu par la suite Mindscape Bordeaux), une formidable société d'édition dirigée à l'époque par Nicolas Gaume. J’ai rencontré là-bas, des gens pleins de talents, il y avait une réelle effervescence et créativité dans les locaux d'Atreid. 

Quelques mois plus tard, le contrat fut signé, le projet « STRAT » allait changer de nom pour devenir « Dark Earth stratégie », un jeu se déroulant dans le même univers qu'un jeu d'aventure développé parallèlement dans les locaux de la société bordelaise. 
En 1996, coup de théâtre : suite à des difficultés financières, Atreid ne peut plus financer le développement de « Dark Earth stratégie ».

Une autre maquette du jeu fut créée et nommée « Rising Lands ». C'est Microids qui va finalement en devenir l'éditeur. Entre temps, Mouloud Boukhlef, un ami que j'avais rencontré à la fin du développement de Genesia a rejoint l'équipe. « Rising Lands » est finalement sortie sur PC en 1997. 

La jaquette de Rising Lands en 1997

En 1998 j'ai quitté le monde des travailleurs indépendants pour rejoindre une jeune société lilloise : œil pour oeil. Là-bas j'ai beaucoup appris et j'ai fait la connaissance de personnes venant d'univers différents : des illustrateurs, des animateurs, des graphistes et des programmeurs de talent. 
Je pense notamment à « Sébastien Pelassa, David et Xavier Dolci ». Je ne peux malheureusement pas tous les citer, mais je garde de cette équipe d'excellents souvenirs. 
Avec Benoit Clerc, nous avons créé la maquette de « Dark Khan - Death Dealer » un jeu de rôle & d’aventure très prometteur qui malheureusement ne verra jamais le jour. 

Death Dealer un jeu de rôle sur PC

Ensuite ? Et bien j'ai radicalement changé de métier et acquis de l'expérience dans d'autres domaines. Je ne me suis toutefois jamais séparé des ordinateurs et de mes envies de création. Lors de mon temps libre, sous le pseudonyme « ZeC », j'ai créé des interfaces graphiques pour des groupes « Warez » : Class, Divine, Fusion... 

Des interfaces graphiques pour le groupe Class

Et maintenant ? Je voudrai féliciter le lecteur qui est arrivé à la fin de ce billet, car j'en ai conscience, je suis bavard !  Et je terminerai ce message par ces mots : « Genesia & iOS ». Mmmm... je vous laisse méditer là-dessus jusqu'au prochain billet.

Bon Week-End et à bientôt !

dimanche 17 avril 2011

La naissance de Genesia : Ultimate Domain

Genesia version PC-DOS en 1994

Les plus passionnés ou les plus curieux d'entre vous se demandent peut-être comment pouvait naître un jeu vidéo indépendant il y a 20 ans, lorsque tout était à faire, à inventer ?

Laissez-moi vous raconter comment, un beau matin de l’année 1990, est née l’idée d’un jeu qui allait devenir l'un des meilleurs jeux de stratégie au tour par tour.

Fermez les yeux et rappelez vous. Nous sommes à la fin des années 80, c'est l'époque où deux machines viennent révolutionner le marché de l'informatique personnel : l'Atari 520ST et l'Amiga 500. Si ma passion pour les ordinateurs a commencé plus tôt, avec les ordinateurs ZX81, Oric Atmos et Amstrad CPC, c'est l'Amiga qui a vraiment révélé mon âme de créateur. 

À cette époque, les jeux sur Amiga étaient innovants, certains titres étaient même « magiques ». Rappelez-vous les jeux de la société Bullfrog : Populous, Powermonger ou la boite Cinemaware : avec The three stooges, It came from a desert, Defender of the crown

Aaaah... Defender of the crown, c'est un peu grâce à lui que l'aventure du développement de Genesia a commencé. Pour tout vous raconter, j'ai fait face à des responsabilités familiales assez tôt, j'avais 19 ans, je venais de rencontrer Corinne une charmante femme de 26 ans. Notre passion commune pour les jeux d'aventure et les jeux de stratégie nous a certainement rapprochée, durant notre temps libre nous testions des centaines de jeux sur Amiga.
À l'époque, nous étions un jeune couple et nous n'avions pas beaucoup d'argent, nous achetions les titres « incontournables » et nous pirations le reste, les jeux que de toute façon nous étions certains de ne pas acheter.
De notre point de vue, nous avions trouvé un juste équilibre entre la légalité et le piratage. Il faut dire que sans internet, avoir accès à des titres « Warez (des programmes déplombés, dont la protection a été enlevée ou contournée) » demandait beaucoup plus d'investissement qu'aujourd'hui, il fallait du temps, des contacts et surtout être passionné. 

Le problème de Defender of the crown, c'est qu'il se jouait seul et... nous étions 2 (Corinne et moi même). Nous nous sommes dit : « ça serait formidable de trouver un jeu de stratégie à la fois abordable, profond et qui se jouerait à 2 joueurs sur la même machine ».
Nous ne le savions pas encore, mais ce jour-là l’idée de Genesia était née.

Malheureusement, je n'avais pas fait de longues études liées à l'informatique et il n'existait pas de documentations qui indiquaient comment produire un jeu vidéo, pas d'internet, il fallait relever ses manches, plonger dans des bouquins écrits le plus souvent dans la langue de Shakespeare et avoir beaucoup d'imagination. 
Bref, pour prendre un raccourci, à force de nuits blanches, de nombreuses visites d'huissiers (pendant le temps de développement de Genesia, je n'étais pas payé et les dettes s’accumulaient) et des centaines de plats de pâtes plus tard, une version jouable de Genesia était prête. 
Pour être plus précis, il m'a fallu un peu plus d'un an pour produire la version de démonstration, en concevant un « game design » sommaire, le code et les graphismes.

Un extrait du Game Design de Genesia en 1991

Ensuite, le coeur plein d'espoir, j'ai envoyé la disquette de Genesia (dont le titre provisoire était « War on the land ») à plusieurs revues de jeux vidéos de l'époque : Génération 4, Tilt, Joystick... si mes souvenirs ne me font pas défaut.
Les heures, les jours, les semaines passaient, cette attente qui m'a semblé interminable a pris fin le jour ou j'ai reçu le numéro xxx de Tilt. Là, ému, des milliers d'heures d’un travail passionnant étaient enfin reconnus et récompensés par un article de Guillaume Le Pennec allias « Dogue de Mauve ». 
Le test élogieux qu'il avait fait de la version de démonstration de Genesia m'avait regonflé à bloc pour terminer le projet. Car travailler seul à la création d'un jeu vidéo n'était pas simple, même si j'avais la chance d'avoir le soutien moral de Corinne. 
Il y avait tant à faire : le design, la programmation, le débogage, les graphismes, les animations, les bruitages, les musiques.

Un extrait du Game Design de Genesia en 1991

Pour les musiques, j'ai eu la chance de rencontrer « l'ami d'un ami » : Jean Alexis Montignies, un jeune homme bourré de talents qui a composé quelques morceaux adaptés à l'ambiance du monde de Genesia.
Je n'ai malheureusement jamais eu les moyens de l'en remercier comme je l'aurais voulu, car paradoxalement, si Genesia fut un hit en terme de popularité, il en était bien autrement sur mon compte en banque. En un peu plus de 2 ans, le développement de Genesia s’est terminé et le logiciel fut édité par la société Microids.
Tout était parfait dans le meilleur des mondes, pour couronner le tout Genesia fut récompensé par le Tilt d'or 1993 du meilleur jeu de stratégie et je fus convié à l'émission de télévision Micro Kid's.


Mon 1er contrat d'auteur avec Microids en 1992

Même si Genesia est devenu le meilleur jeu de stratégie de l'époque, au côté de Civilization 1 et Settlers sur Amiga, aussi étonnant que cela puisse paraitre, je n'ai pas gagné ma vie avec Genesia. D'après les relevés de compte que Microïds me fournissait, les ventes mondiales des versions Amiga et PC n'ont même pas couvert mes 2 ans d'investissement au statut de travailleur indépendant. 
Malgré cela, j'étais heureux, un projet était né d'une passion, il fut construit avec persévérance et ténacité.

Je ne remercierai jamais assez les fans de Genesia, toutes ces personnes avec qui j'ai partagé son univers, car même si au début de sa conception il fut « mon bébé », il est devenu le leur. C'est un sentiment de joie et de fierté, que je ressens encore aujourd'hui grâce à eux. Merci mille fois.